Ligue 1 - AJA-PSG

Publié le par homer89

Sammy Traoré revient sur la rencontre AJA/PSG (0/1) : « Même un match nul, ça aurait été équitable, vu la physionomie du match. Ils ont marqué sur leur seule occasion... leur seule demi-occasion. Et voilà. C'est comme ça, c'est le football. C'est dur à encaisser. Contre ces équipes-là, il faut savoir tuer le match.»

Dans les dernières minutes, Sammy Traoré est monté aux avant-postes : « J'aurais aimé ne pas avoir à monter. Ça aurait voulu dire qu'on menait au score, ou qu'on était à égalité. A 1-0 à cinq minutes de la fin, on tente le coup. C'est sûr que l'équipe qui allait avoir le bonheur de marquer allait être un peu plus attentiste et allait essayer de jouer les coups à fond. C'est ce qui s'est passé."

Pour l'avenir, le défenseur auxerrois est confiant mais souhaite plus d'agressivité : "Maintenant, on a quelques certitudes sur notre équipe. Nous étions bien en place. Mais il faut que nous soyons un peu plus agressifs devant le but et plus attentifs en défense. Si nous avions eu le bonheur de prendre trois points, nous aurions pu décoller un peu. C'est Paris qui recolle. Le championnat est toujours aussi serré. C'était un match crucial… »

Avant la trêve, l'AJA se déplacera samedi à Valenciennes avant de recevoir Monaco le samedi 22 décembre : « Deux matchs durs à gérer. A nous d'aller à Valenciennes avec une équipe commando, pour ramener des points. »

La police a dispersé à l’aide de gaz lacrymogènes, une trentaine de supporters parisiens qui commençaient à lancer des fumigènes sur un parking du stade de l’Abbé-Deschamps.

Le match AJA-PSG s' est joué sous une surveillance policière renforcée. Les forces de l’ordre redoutaient des débordements et ont notamment placé le joueur de la capitale Jérôme Rothen, cible de certains supporteurs parisiens, sous surveillance policière.

 



 

Publié dans AJA

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article